Retour page d'accueil

Editopics : Maison d'édition en ligne spécialisée en philosophie du paysage et architecture

Maison d'édition numérique

Environ 120 pages
Une vingtaine d'illustrations en couleurs et en noir et blanc
ISBN : 978-2-36992-000-7
Parution : novembre 2014
Format : Epub PDF Mobi
4,90 €

Collection Séries

Nature en ville : attentes citadines et actions publiques

Sous la direction de Lise Bourdeau-Lepage et Roland Vidal

  • 4e de couverture
    À quelle nature aspirons-nous en ville ? À la croisée d'horizons disciplinaires différents, ce livre révèle la diversité des attentes citadines, les pratiques, les conflits, les consensus, les actions des pouvoirs publics et les aménagements urbains qui naissent de la demande de nature en milieu urbain.
  • Sur les auteurs
    Lise Bourdeau-Lepage est professeur de géographie à l'université Lyon 3. Ses travaux portent sur la métropolisation, les inégalités sociospatiales, le bien-être des individus et la place de la nature en ville. Elle a publié Regards sur la ville (2012) et Économie des villes contemporaines (2009), Nature(s) en ville (2013).
    Pour en savoir plus, cliquez ici.

    Roland Vidal est docteur en sciences de l'environnement et ingénieur de recherche à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles. Son enseignement et ses travaux de recherche portent sur les relations entre la ville, l'agriculture et le paysage.
    Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Pour en savoir plus

    Chapitre 1

    Modes d'habiter urbains

    Vivre en ville, avec quelles natures  ?

    Wandrille Hucy


    La ville est un artifice qui efface la nature vivante ne laissant la place qu'à une matérialité instrumentalisée. Cet effacement alimenterait le mal-être urbain.
    Cela nous amène à redélimiter les éléments naturels urbains selon leurs interrelations avec la sphère anthropique. Ils ouvrent sur une nouvelle cartographie des milieux urbains. La nature, au coeur des processus de qualification et d'appropriation des milieux urbains, interroge la construction d'une ville durable qui vient des habitants.

    Wandrille Hucy est enseignant à l'IUFM de Haute-Normandie et chercheur associé à l'UMR IDEES. Ses recherches portent sur les modes d'habiter urbain dans les pays du Nord. Elles interrogent les natures de la ville et questionnent ce que serait la ville durable

    Chapitre 2

    Les espaces naturels protégés de Göteberg

    L'exemple suédois, entre demande de naturalité et gouvernance urbaine

    Camille Girault


    Les espaces naturels protégés de Göteborg relèvent de choix politiques d'aménagement du territoire et ils répondent à une demande sociale de naturalité forte et ancienne. La fréquentation de ces espaces protégés et les différentes pratiques récréatives entraînent néanmoins certaines tensions. Ces conflits d'usage sont résolus par un mode de gouvernance spécifique où les habitants interviennent directement dans le processus décisionnel afin de construire des compromis, voire des consensus.

    Agrégé de géographie, Camille Girault est membre associé du laboratoire Edytem de Chambéry et enseignant d'histoire-géographie. Il prépare actuellement une thèse sur les espaces naturels protégés dans les villes nordiques.

    Chapitre 3

    Jardin partagé et jardin privé à Paris 

    Vers une convergence des discours et des pratiques relatifs à la nature en ville ? 

    Kaduna-Eve Demailly et Mathilde Riboulot


    Cet article interroge la nature urbaine à partir des jardins privés et des jardins partagés dans la ville de Paris. À partir d'enquêtes quantitatives, on observe globalement une convergence des pratiques de jardinage, malgré des différences liées notamment aux statuts des jardins et aux règlements éventuels. Le jardin privé comme le jardin partagé semble être des supports de convivialité et de sociabilité bien que ces dernières s'étendent peu au-delà du jardin. Toutefois, cela n'annihile pas les conflits généralement associés aux questions d'entretien et de territoire.

    Kaduna-Eve Demailly (université Paris 1, UMR Ladyss) réalise une thèse de géographie sur les territoires vacants jardinés en Île-de-France (jardins partagés notamment) sous la direction de Laurent Simon et de Renaud Le Goix.

    Mathilde Riboulot (université Paris 1, UMR Ladyss) réalise une thèse de géographie sur la gestion de la biodiversité dans les jardins privés urbains et périurbains en Île-de-France sous la direction de Laurent Simon et Richard Raymond.

    Chapitre 4

    La nature en ville contre l'industrie, tout contre...

    L'exemple de l'agglomération dunkerquoise

    Christophe Beaurain


    La problématique du développement durable amène à associer la dimension économique aux dimensions sociale et écologique dans les projets de nature urbaine. Dans les villes industrielles, où les impacts de l'industrie sur l'environnement sont importants, l'habitant est également un travailleur. La réflexion s'appuie sur le cas de l'agglomération dunkerquoise, emblématique des projets de conciliation entre l'industrie et l'environnement. La conclusion évoque l'intérêt d'un détour par le pragmatisme écologique.

    Christophe Beaurain est professeur des universités à l'université de Limoges. Ses recherches portent notamment sur l'intégration des contraintes environnementales par les entreprises en liaison avec les projets de développement urbain durable.

    Chapitre 5

    Natures urbaines en conflit

    Écoquartiers, patrimoine et potagers militants

    Eric Doidy et Emmanuel Dumont


    Deux controverses, dans lesquelles des projets d'écoquartiers se heurtent à une mobilisation de résidants et à un collectif  libertaire, nous permettent ici de décrire comment s'opposent, dans le débat public, différents acteurs sociaux et différentes modalités de « l'alliance entre nature et ville ». Car la demande de nature en ville ne va pas de soi : elle est socialement contrastée et âprement disputée. C'est dans le conflit, les opportunités et les contraintes, que se construisent différentes mises en valeur de la « nature ».

    Eric Doidy, sociologue (INRA), travaille sur les mouvements sociaux et le care dans les mondes agricoles. Il a publié « Reconstruction personnelle et critique sociale. Enjeux politiques de la réinsertion des anciens combattants par l'agriculture » (2012).

    Emmanuel Dumont, technicien de recherche (Inra), travaille sur les représentations contemporaines des vertus de la nature. Il a publié avec Eric Doidy « Jardins et dépendance. L'institutionnalisation précaire de l'horticulture thérapeutique » (2013).